Réveil aux aurores pour Nanie ! Emma était debout à 5h du matin (dur dur), je tente de la recoucher mais en vain, car 1h plus tard le petit dèj’ était servi ! Et 1 bib’ plus 1 café serré 🙂 ! Peu après, elle attrape les tapis Aquadoodle et commence à colorier. Ensuite, une demi-heure plus tard, elle me demande d’ouvrir les pots de pâte à modeler ! Apparemment du côté de Yaël, la nuit n’a pas été simple non plus ! Une grande partie de la matinée sera modelage. Aucun des deux ne souhaitera se reposer malgré les quelques baillements observés.

Vers 8h30, un camion entre dans la cour. Mais que se passe-t-il ? Les enfants, curieux, sont à la fenêtre et observe la scène : un monsieur sort un immense carton de son camion. Qu’est-ce que c’est ? Serait-ce la fameuse livraison des lutins du Père Noël ?? 😉

J’anticipe pour les préparatifs du repas car je sens que vers midi le risque d’assoupissement se fasse ressentir. Je ne me suis pas trompée pour Emma qui râlera un peu pour le coucher avant l’heure habituelle ; résultat des courses 4h de sieste (elle a besoin de récupérer). Pour Yaël, je remarque sa fatigue et son très bon appétit. Je garde les petites habitudes post-repas puis je tente le coucher : crise générale vraiment inhabituelle. 🙁 Ce ne sont pas les dents, car une vient de percer ; sa maman et soupçonnont la « crise des 18 mois ». Je le laisse un peu pleurer puis plus de bruit. Ce ne sera qu’une trève de courte durée. Mon bonhomme veut des câlins et les bras, plus qu’à son habitude mais je lui fais comprendre que je ne peux pas le garder que dans les bras, qu’il doit jouer un peu seul aussi, que Nanie n’est pas loin…. Il sera grognon et « pot de colle » pendant sa période théorique de sieste, puis il ira mieux. Nous allons faire une découverte inhabituelle : vu du salon, je vois quelques chose passer rapidement dans la cour devant la maison. Je m’approche de la porte vitrée et… surprise : un lièvre qui venait du jardin (il a dû passer sous la clôture côté des champs). Il était assis dans le haut de l’allée et regardait autour de lui. J’appelle Yaël, le prends dans les bras et lui montre : « t’as vu le gros gros lapin ? » J’observe un sourire, puis notre visiteur éclair poursuit son chemin. Ensuite je repose Yaël et lui demande « Comment il fait le lapin ? » en mimant les oreilles avec mes doigts au-dessus de ma tête ! Gros éclats de rire ! 🙂

Menu du jour :

  • quenelle fraîche de Brochet, sauce tomate et gruyère / kiri et purée d’ananas
  • yaourt* aux fruits et biscuits compote de pommes

* bio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.