Arrivée plus tôt de Yaël, grands sourires (c’est toujours agréable de voir cela, ça fait plaisir). Emma se lèvera 1h plus tard. La matinée commence par une scéance de pâte à modeler (c’est la mode du moment) qui durera presqu’une heure ! Yaël aime se promener avec les pots en mains. Emma maîtrise mieux les gestes à faire et je constate plusieurs petites étoiles sur la table de jeux. Je lui donne une vieille assiette en plastique pour qu’elle puisse les déposer.

Ce matin, il fait froid, les températures sont descendues en dessous de 0°C. Cependant, j’habille mes deux loustics et je les sors un petit quart d’heure dans la cour derrière ; on se dégourdit les jambes et on prend l’air frais ! Cela change de nos grandes ballades, mais c’est une solution de secours ! Une fois au chaud, je leur installe tapis, coussins et chauffeuses dépliées pour qu’ils puissent faire des galipettes, je ressors le tunnel extérieur en toile bleue pour qu’ils s’y glissent. J’entends des rires, des cris de petits foufous le temps de finir la préparation du repas. Nous écoutons un peu de musique pour nous calmer et nous détendre.

La sieste va s’annoncer un peu difficile pour Yaël, il refuse de se coucher sous peine de gros pleurs. Emma se rebellera mais finira par s’endormir.  Cela me fait un peu de peine pour Yaël, car je le vois fatigué en train de lutter. C’est une mauvaise période. Il veut les bras, donc je le prends mais lui fais comprendre que ce n’est pas une solution et que je ne veux l’embêter avec le « dodo », que c’est bon pour lui. Il est dans une période aussi « pot de colle », je ne peux pas m’éclipser 30 secondes sans qu’il ne me cherche… pas facile, il y a « un peu de test » de sa part aussi 😉 Par moment, je suis plus ferme et lui dit que ce n’est pas possible que je le prenne constamment dans les bras uniquement quand il veut. Il râle, mais c’est la vie ; et lorsqu’il ne s’y attend pas il vient sur mes genoux et on fait un câlin. Ce n’est pas toujours facile d’être ferme sans se dire qu’on est « injuste », avec Emma la situation est un peu différente, mais s’en rapproche malgré tout. Vu que mon « bonhomme » dormira peu, nous jouerons aux petites voitures, nous ferons une tentative de gribouillages et il m’aidera « moralement » à préparer le feu de cheminée.

Menu du jour :

  • betteraves*, 1/2 paupiette de porc aux tomates et pommes de terre persillées / vache qui rit et compote pommes-coings* (Hipp)
  • yaourt* aux fruits et brioche

*bio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.