Un article de soutien à mes collègues qui ont monté une page « Assmat en colère » sur  Facebook.

A la base, il ne s’agissait que d’un simple défi. De temps à autres, nous nous en lançons quelques uns pour égayer notre quotidien et nous soutenir à notre façon ! Le temps d’une sieste ou à la fin de notre travail, nous nous échangeons notre humour et nos exploits !

Le défi d’Octobre est simple : une photo de nous avec une tétine dans la bouche ! Elle ne représente pas seulement l’objet de réconfort mais symbolise également notre situation actuelle :

« Tais-toi et fais ce qu’on te dit ! »

Même si nous avons une convention depuis 2005, notre profession reste encore banalisée et mal reconnue, un peu située en bas de l’échelle si vous voyez ce que je veux dire.

Nous sommes restées longtemps sous silence, mais nous savons réagir. Les administrations toutes confondues essaient de nous imposer de plus en plus de choses, de contraintes, des interdits plus ou moins contestables. Contestables si nous lisons attentivement le référentiel national. Oui ! vous avez bien lu, nous autres Assmats avons bel et bien un document officiel, planqué dans je ne sais quel tiroir, mais très facilement disponible sur internet 😉 Certains Conseil Généraux le connaissent, le lisent, parfois l’appliquent… ou pas… puis délèguent aux administrations locales que sont les PMI, qui le lisent… ou pas, l’appliquent… ou pas… et nous, si nous voulons travailler, nous devons subir et nous taire… ou pas !

Les médias et autres pouvoirs publics nous infantilisent, nous stigmatisent jusqu’à ce que nous prenions notre plume virtuelle et nous exprimons pour manifester notre indignation et mécontentement ! Les émissions  France 2 et autres Maternelles sont attentivement regardées et décortiquées par certaines d’entre nous qui n’hésiteront pas à utiliser les bonnes méthodes pour se faire entendre !

Nous autres assistantes maternelles voulons être reconnues une bonne fois pour toute : nous sommes des PROFESSIONNELLES de la Petite Enfance, nous avons toutes un vécu professionnel, certaines sont plus que diplômées et se sont lancées dans cette aventure pour travailler en contact avec des enfants !

Certaines parmi nous vont encore plus loin et souhaitent plus que tout d’avoir un véritable diplôme, reconnaissant notre travail de professionnels dans un cadre familial ! Il faut pouvoir se réunir autour d’une table et créer ce diplôme et des passerelles permettant d’évoluer dans le cadre de la petite enfance ou autre. Mais cet espoir existe : bientôt certains membres d’un collectif Nîmois, le CAMAM (Collectif pour l’Avenir du Métier d’Assistante Maternelle) pourront être reçus au Ministère de Mme L. Rossignol.

Nos petites actions cumulées commencent à attirer l’attention. Bien sûr, on va essayer de nous rassurer et de nous câliner, de nous remettre notre tétine pour nous aider à nous rendormir pour quelques décennies supplémentaires.

A vous de voir et d’y réfléchir ! Perso, je n’aime pas les tétines faussement cajoleuses. J’ai relevé ce défit « tétine » pour soutenir mes collègues, mais me taire et me soumettre… certainement pas !! 😉

Le retour de la Cocci masquée !
Le retour de la Cocci masquée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.