ménage à 5 dans la salle de jeux :-) 25 et 26 août 2013
ménage à 5 dans la salle de jeux 🙂
25 et 26 juillet 2013

Ces deux jours (25 et 26 juillet), nous sommes en mode « famille nombreuse » à la maison 🙂 Ce sont également les deux derniers jours de l’été, où mon clan des Cinq Coccilous sera réuni ainsi. En effet, Enora sera en vacances dès la semaine prochaine et ne reviendra qu’en septembre.
Petits et grands ont relativement bien cohabité cet été 🙂

Pour Enora et Nathan, quelle exitation de pouvoir suivre les grands et de les imiter ! surtout lorsque le 4 pattes est maîtrisé et qu’on peut se hisser !! n est ce pas Enora ? 😉 Nathan a profité lui aussi ! il est allé à la fois avec les grands et a tenu compagnie à sa jeune complice.

Pour Abygaelle, Yaël et Emma, il a fallu apprendre à avoir des plus petits autour de soi qui veulent toucher à tout. Le jeu de bowling en mousse en sait quelque chose 😉 et les éléments ont été repérés depuis 🙂 quant à la cuisine et fruits-légumes ! n’en parlons pas ! 😉 Les petites mains vadrouilleuses, fouineuses et les bouches bien baveuses « goûte à tout » sont passées incognito 😉

Les relations ont été saines, quelques grosses disputes entre grands, quelques rapports de force, ce qui est normal : le désir de possession absolue est plus fort que le sentiment de « vouloir prêter ». Les enfants sont jeunes, l’affirmation du soi est fort, l’écoute d’autrui et d’un adulte est variable… même si cela peut nous faire râler à la longue de devoir se répéter, c’est ainsi que les enfants apprendront progressivement, et à leur rythme, par répétition.

La mission de Nanie est de trouver la bonne fréquence : me mettre à leur niveau de compréhension pour les tirer vers moi et vers le haut. Les enfants se sentiront plus en confiance et apprendront à avoir confiance en eux. Ce qui est la base de tout dans la construction du soi. Un enfant qui a peu confiance en lui aura tendance à être craintif, timide, voir à se défendre par derrière ou devenir sournois (malgré lui, vu qu’il agit par répétition de ce qu’il voit, vit etc… il en fera un acquis)

Je ne dis pas non plus que cela va être champs libre à tout et n’importe quoi à la maison. Loin de là ! et élément choc pour corser notre affaire est d’accueillir à la fois les enfants des autres et aussi le(s) nôtre(s). Il est bien plus aisé de raisonner et de faire grandir les enfants d’autrui que le sien ! 😉 surtout jeune !(n’est -ce pas Bibinou, du haut de tes 3 pommes et demi ?) 🙂 Les ambiguïtés maman/Nanie et affectif/autorité vont aller bon train… et notre enfant le sait bien et en joue 🙂 Cela n’en fait pas forcément un enfant « difficile », qui est un terme « facile » de classification du monde adulte (et surtout de notre société actuelle) envers un être qui ne « rentre pas dans le moule ». Il s’agit d’un enfant qui apprend à grandir, à trouver ses repères par ses erreurs et qui a besoin d’un adulte pour l’aider ; cet adulte doit être capable de se maîtriser et d’avoir confiance en lui pour ce faire, cela coule de source bien entendu.

Les enfants savent pertinemment lorsqu’un comportement est adapté ou non, et lorsqu’un d’entre eux ne respecte pas les « règles », j’ai pu entendre de la part du groupe :  » X n’écoute pas Nanie, veut pas prêter… c’est pas bien… » (et tous les prénoms y sont passés) C’est très intéressant d’observer cela.

1,2,3,4,5... oui le compte est bon ! tous les Coccilous sont là ! en pleine activité sur le thème du "feu d'artifice"
début juillet 2013

Pour en revenir à mon clan des 5, l’expérience a été super enrichissante. Certaines personnes pourraient estimer que cela fait beaucoup d’accueillir plusieurs enfants à la fois, surtout avec un Bibinou jeune (« qui est reprise souvent », « qui a libre choix sur tout et créée de l’injustice vis à vis des autres » je cite ce que j’ai entendu indirectement depuis que j’exerce. ). A ces personnes, je leur répondrai tout simplement :

 – Oui, c’est un peu plus de travail que d’habitude, mais la base d’organisation reste la même. Soit on est organisé, soit on ne l’est pas. Qu’il y ait 2, 4 enfants ou plus, je ne peux pas me permettre de préparer les repas à la dernière minute avec des tranches d’âges différentes. Et je ne suis pas là non plus, à préparer ma cuisine chaque matinée pendant la présence des enfants. A moins de le transformer en atelier culinaire, je suis là pour eux et m’occuper d’eux d’une manière ou d’une autre. Avec plus d’enfants, il me faut affiner mon organisation et prévoir des solutions à des situations, humeurs imprévisibles… il me faut des cordes à mon arc… sinon je n’imagine même pas le résultat ! Quant aux activités, il y a des heures de travail en amont !

– Oui, il faut de la patience et de la disponibilité pour chacun. La patience, on l’a à la base ou pas. Parfois avec certaines journées plus difficiles, elle peut être mise à rude épreuve, mais qu’importe ! l’amour et la passion pour son travail l’emportent, non ? On se remet en question pour améliorer ce type de situation et pouvoir anticiper la fois d’après. Mais pour cela, il faut faire ce travail sur soi-même, et pas qu’une fois de temps en temps ou bien lorsqu’on sent que sa patience diminue ou s’effrite. C’est au quotidien qu’on y réfléchit.  Concernant la disponibilité, en travaillant en petit groupe, les enfants sentent qu’ils sont traités d’égal à égal, en fonction de leur âge et ils apprennent aussi à patienter. Les moments plus en tête à tête auront toujours lieu chaque jour, soit à la fin d’une sieste si un s’est réveillé plus tôt, soit lorsque l’enfant a besoin de quelque chose, il vient naturellement vers sa Nanie. C’est spontané.

– Quant à la qualité de mon travail, bien qu’avec plusieurs enfants, elle n’en est pas plus altérée que s’il y en avait moins. Tout repose sur sa capacité d’adaptation et d’organisation, de se porter en avant et d’anticiper. Comme je l’ai déjà écrit, ce qui est un crédo à ma vision de mon travail et à ma philosophie, le fait d’être à plusieurs, d’apprendre des uns des autres fera naître une certaine « richesse ».

– Et puis, ce n’est pas tous les jours de l’année que cela se produit ! 🙂 Les parents de chaque enfant confié ont été sollicités en amont pour qu’ils me fournissent le principal : le planning de présence exact ! Ainsi, avec un esprit professionnel Nanie a pu prévoir des activités, des thèmes, des rencontres avec d’autres enfants ou tout simplement visiter d’autres lieux que notre commune. Et j’avoue que cet « échantillonnage » fut très encourageant et va être très prometteur pour la suite.

Pourquoi Nanie écrit-elle tout ceci ? Non pas pour se justifier sur ce qu’elle fait, mais pour expliquer sa façon de voir les choses, sa manière de fonctionner : sa philosophie. Nanie lit beaucoup provenant d’un peu partout (livres, revues spécialisées, internet, souvenirs de cours de philo-psycho lorsqu’elle fut étudiante…même si c’était en allemand), tout ce qui touche de près ou de loin à l’enfance. Nanie est ouverte et s’intéresse de près à la méthode Montessori et aux œuvres de Dolto (tout un programme)

Et puis, votre Nanie au cœur de pirate n’a eu aucune mutinerie de la part de ses « corsaires en culotte courte » et de leurs parents. Leur confiance, leur reconnaissance et leur retour respectueux valent tous les trésors du monde !

Qu’à cela ne tienne ! la piraterie de Nanie va continuer ! Pleins de projets dans ses coffres ! 😉

drapeau-de-pirate-300x224

2 thoughts on “Ménage à plusieurs, mode d’emploi…

  1. J’adore ! Par contre très mitigée par la méthode montessori pour l’avoir suivi de prêt ! On en discute a la rentrée si tu veux 😉 au fait désolée de pas t’avoir répondu mais jusqu’à mon départ cela a été très chargé ^_^ bisous bibinou

    1. merci Neness pour ton commentaire 🙂 et de suivre nos aventures regulierement 🙂
      pour la méthode Montessori, j’ai déjà lu « apprends moi à faire seul » et je lis « 100 activités pour préparer à lire et à écrire ». Il existe plusieurs variantes de cette école et je n’adhère pas à tout. Par exemple, je ne suis pas chaude du tout pour l’école à la maison à la limite de la descolarisation pour certains mouvements. Si tu as des experiences de près ou de loin concernant Montessori, je suis curieuse et ouverte à en discuter 🙂 bisous ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.